MALAISIE FINANCE ISLAMIQUE

MALAISIE BANQUE ISLAMIQUE

MALAISIE FINANCE ISLAMIQUE

En Malaisie, la finance islamique vise à offrir une solution de financement halal aux musulmans et aux non-musulmans de Malaisie qui souhaitent, dans le contexte de la charia islamique, acquérir, par le biais de produits financiers halal, obtenit des financements halal en Malaisie.

En Malaisie, très tôt, alors que la finance islamique était toujours aussi marginale que décriée, y compris dans le monde musulman, le pays à progressivement adopté une législation et des instruments permettant la pratique d'opérations bancaires, commerciales ou d'assurance islamiques.

La Malaisie, en termes de finance islamique, même en tant que pays, n'est pas le pionnier de la finance éthique, mais elle est particulièrement impressionnante par son expansion. Le pays à été considéré pendant près de deux décennies comme le pays le plus avancé en matière de finance halal.

Kuala Lumpur est le premier émetteur mondial d'obligations islamiques (sukuk) et un acteur majeur de la finance et des assurances islamiques (takaful). Sur un marché financier islamique mondial évalué à 1 800 milliards USD fin 2015, la Malaisie (415 milliards USD, 23%) devance l'Arabie saoudite (412 milliards USD, 22,9%) et l'Iran (345 milliards USD). 19,1%), détenant plus de 55% du marché obligataire islamique (167 milliards de dollars) et une part importante (13%) du financement islamique (174 milliards de dollars) et de l'assurance islamique (25%, 8%, 2 milliards de dollars US).

Le gouvernement malaisien soutient le développement de la finance islamique. La première pierre à été posée en 1963 avec la création du Fonds Tabung Haji, conçu pour aider les Malaisiens à économiser le montant nécessaire pour le pèlerinage à La Mecque. Puis, en 1983, la loi sur les banques islamiques autorisait la création de banques islamiques, sous la tutelle de la banque centrale (Bank Negara Malaysia, BNM), et le gouvernement créait la Bank Islam Malaysia Behrad (BIMB). L'année suivante, les fondements d'un secteur de l'assurance islamique sont jetés avec l'Acte Takaful. La croissance du secteur s'accélère avec la création d'un marché islamique interbancaire en 1994 (IBS), générant une dualisation du système bancaire partagée entre un parti conventionnel et un parti islamique.

En Malaisie, plusieurs aides fiscales sont mises en place pour soutenir le secteur (exemple: exonération fiscale sur les bénéfices des sukuks ou exonération pendant 10 ans du revenu des banques islamiques pour leurs activités en devises étrangères). Recemment, l'entrée en vigueur de la loi sur les services financiers islamiques, qui remplace l'ancien cadre juridique, incite les institutions islamiques à renforcer la mise en œuvre des principes de la charia dans toutes leurs opérations et produits, et à garantir leur acceptabilité au niveau mondial.

Aujourd'hui, une vingtaine d’institutions bancaires malaisiennes sont entièrement dédiées à la finance islamique.

MALAISIE ORGANISME FINANCIER ISLAMIQUE